Une escapade plus que parfaite dans Lanaudière: des vacances de rêve à deux pas de chez nous

Quand les enfants sont nés, nous nous sommes achetés une minivan car nous souhaitions leur faire découvrir notre belle province. Chose promise, chose due, nous avons depuis, sillonné les routes du Québec et fait la rencontre de gens absolument inspirants. Cet été ne fait pas exception, mes enfants et moi avons récemment paqueté nos sacs à dos pour un séjour dans la région de Lanaudière où l’art, la culture et l’agrotourisme nous attendaient. Pas besoin d’aller bien loin pour être dépaysé.e.s et se sentir en vacances et c’est exactement ce que nous a prouvé cette petite escapade là où les terres sont riches et les produits frais à portée de main.

Un séjour dans Lanaudière, rapprochez-vous de chez vous!

Mardi dernier, nous avons pris l’autoroute 640 vers l’est en direction de Lavaltrie. Pour être bien franche, quand nous planifions nos escapades en famille, nous avons trop souvent le réflexe de diriger notre choix vers une destination éloignée alors que nous sommes littéralement entouré.e.s de magnifiques espaces à visiter. Nous avons mis le cap sur Lanaudière en pleine canicule avec la Bleutière Point-du-Jour comme premier arrêt. Après à peine 1 heure de route, nous sommes arrivé.e.s sur une route de campagne, avons croisé des cultivateur.ice.s fier.e.s de leur récolte du jour, salué quelques animaux de ferme au passage et étions fin prêt.e.s à cueillir un gros panier de bleuets. On va se le dire, l’autocueillette de bleuets nécessite beaucoup de patience surtout chez nos petit.e.s ami.e.s et disons que le panier se rempli un peu moins vite que leur bedon mais le simple fait de se retrouver en plein coeur d’un champ, assis.e.s entre deux arbustes, les deux mains qui cherchent ces petits fruits divins, est loin d’être une raison de se plaindre!

Après avoir rempli et mangé l’équivalent d’un quart de panier, nous avons quitté Lavaltrie avec nos provisions de petits fruits pour nous rendre à Joliette pour un dîner au C.A Resto Traiteur situé en plein coeur du centre-ville. Petit quadrilatère tout à fait charmant que j’avais jadis brièvement visité lors de mon passage au marché de Noël, le quartier bourdonnait de touristes et de Joliettain.e.s qui faisaient leurs emplettes en prenant soin de s’arrêter quelques minutes pour apprécier le concert offert dans une des haltes culturelles de la ville. Nous aurions bien voulu dîner sur la terrasse mais la chaleur accablante nous a poussé.e.s vers l’intérieur à l’air clim. Au menu: tartare de saumon, poutine et pizza végé au gouda fumé. Nous nous étions bien sûr gardé une petite place pour un dessert glacé que nous avons dégusté en chemin à pied vers le Musée d’art de Joliette.

Non mais quel espace! Nous l’avions croisé en voiture et sa stature nous a tous.tes impressionné.e.s. Des murs vitrés, le soleil qui plombait sur nous, bref tout pour nous faire rêver. Nous avons été accueilli.e.s par des gens passionnés qui nous ont guidé.e.s vers la première exposition soit celle de Kevin Schmidt; un parfait mélange d’esthétisme et d’ingéniosité. Les enfants avaient également reçu, à leur arrivée, une carte au trésor qui leur permettrait de visiter le musée en mode pirate à la recherche d’indices secrets. Le parcours exploratoire Mission Pirate est disponible au Musée d’arts de Joliette pour les jeunes de 7 à 12 ans.

Fred la pirate et Pablo le poulpe naviguent dans les salles de l’exposition Les îles réunies à la recherche des « trésarts » du Musée. Fais équipe avec eux, embarque-toi sur leur navire et trouve les trésors cachés dans les œuvres à l’aide d’indices secrets

Musée d’art de Joliette

Le highlight de notre visite: l’Aire éducative Famille René Préville. Je rêve depuis d’avoir accès à un aussi bel espace près de chez nous. Un coin bibliothèque, une vue imprenable sur la ville, du matériel pour faire des bricos et des grandes tables pour que les enfants puissent créer; quoi demander de plus pour les familles!

Juste avant de conclure notre premier jour dans Lanaudière, nous sommes allé.e.s à la rencontre d’Alain Perreault, propriétaire de l’impressionant Jardin des Noix situé à Saint-Ambroise-de-Kildare. Ce qui nous attendait? Une immense grange modernisée, des oeuvres d’art érigées un peu partour au milieu du verger et des noix qui goûtent le ciel. Je n’ai franchement jamais rien vu du genre. En plus du centre d’interprétation de la noisette et du noyer noir, il vous sera bientôt possible d’aller cueillir vos propres noisettes et de les consommer/transformer à votre guise. D’ici la saison de l’autocueillette (en septembre), vous êtes invité.e.s à passer un moment magique dans un lieu atypique que ce soit pour un pique-nique, pour faire le plein de produits du terroir disponibles dans la boutique dont les vins natures, l’huile de noisette et les noix sucrées ou pour découvrir tout le processus de transformation de la noix. Un gros coup de coeur pour toute ma petite famille.

Après une grosse journée d’exploration de notre région d’adoption – du moins pour trois jours – nous avons repris la route cette fois en direction de Rawdon où nous dormirons pour la durée de notre séjour. La dernière fois que je suis allée dans ce coin-là, c’était pour mon après-bal en secondaire 5 il y a de cela 19 ans (je vous laisse calculer hihi)! Nous sommes arrivé.e.s au Rawdon Golf Resort sans aucune attente et mon doux que nous avons été ébahi.e.s par le paysage. Nous avions réellement l’impression d’être dans un petit centre de villégiature, coupé.e.s du monde alors que nous étions en réalité à moins de 5 minutes de la route principale. La chambre d’hôtel était tout simplement parfaite pour les gens qui voyagent avec des jeunes enfants: micro-ondes, mini frigo, grille-pain et espace en masse dans la chambre pour bouger un peu.

Après avoir déposé nos bagages, nous avons traversé le petit chemin pour aller souper au restaurant du club de golf Le Gordie’s où nous avons pris place sur la grande terrasse au même moment où le soleil semblait vouloir prendre une petite pause ce qui nous a fait le plus grand bien soit dit en passant. Notre journée bien chargée nous a creusé l’appétit. Au menu: club sandwich pour les enfants (le meilleur qu’iels ont mangé qu’iels m’ont dit) et un quesedilla végétarien pour moi. Tout était franchement délicieux. Question de digérer un peu avant d’aller se coucher, nous avons fait une petite promenade sur le site jusqu’au plus grand quai de Lanaudière situé tout juste derrière l’hôtel et avons pu admirer le crépuscule dans le calme et le silence.

Saviez-vous que?

En plus d’avoir le plus grand quai de Lanaudière dans sa cour, le Rawdon Golf Resort a également un club nautique qui plaira à l’ensemble de ses visiteurs. Le club est accessible gratuitement pour tous.tes les résident.e.s de l’hôtel mais est également ouvert aux gens qui aimeraient profiter des installations de ce site enchanteur autant pour une journée qu’à l’année grâce aux différents forfaits proposés. Vous pouvez jouer toute la journée sur le Lac Rawdon que ce soit à bord d’un pédalo, d’un kayak ou sur une planche à pagaie ou encore vous prélasser dans une des chaises Adirondack et observer le levé ou le coucher du soleil en sirotant un p’tit café.

Pour découvrir l’ensemble des activités et les tarifs, c’est ici: https://www.rawdongolfresort.com/fr/activites/club-nautique

C’est reparti mon kiki!

Après une nuit de sommeil des plus reposantes, nous avons fait un petit arrêt au restaurant de l’hôtel pour y prendre un copieux déjeuner avant de reprendre la route pour une deuxième journée d’activités dans la région de Lanaudière. Les prix étant plus qu’abordables, nous avons satisfait nos appétits et rempli nos estomacs de gaufres, d’oeufs brouillés, de patates, de fruits frais et de crème fouettée. Nous nous sommes dirigé.e.s vers Saint-Alphonse-Rodriguez pour une visite chez Bonsaï Gros-Bec où nous avons fait la rencontre de Robert et de Suzanne, un couple de retraités du milieu culturel et fiers propriétaires, depuis maintenant 30 ans, de cette entreprise entièrement dédiée à l’art du bonsaï. Nous sommes arrivé.e.s sur le site caché derrière des arbres tout juste en haut d’une petite côte et avons été instantanément téléporté.e.s en Asie. Toto, we’re not in Lanaudière anymore!

Ce centre d’interprétation du Bonsaï est à la fois un lieu éducatif et ressourçant. L’immense terrain se divise en différentes zones toutes dédiées à cet art horticole né en Chine et transporté au Japon. Après une visite d’un peu plus de 2h30, nous sommes reparti.e.s de là avec tellement de nouvelles connaissances, un esprit plus zen et même un tout petit bonsaï que nous avons choisi avec coeur et la conviction qu’il survive à notre maison. Bonsaï Gros-Bec est ouvert au public que ce dernier souhaite venir y pique-niquer en nature ou pour suivre une formation avec le passionnant Robert Smith, propriétaire et sympathique vulgarisateur. Une visite guidée (que je recommande chaudement) est également possible pour les groupes de 10 personnes et plus. Finalement, l’espace est entièrement accessible pour les personnes à mobilité réduite.

Une fois le bonsaï bien sécurisé dans la voiture, nous nous sommes rendu.e.s à Sainte-Béatrix au Havre Familial pour passer un après-midi sur son site. Nous avons partagé le centre de plein air avec les gens qui y avaient loué un hébergement car il est toujours possible de s’y rendre pour la journée grâce aux passes journalières (réservation fortement recommandée). La canicule nous a évidemment poussé.e.s vers les activités nautiques mais nous avons tout de même profité du mini-golf et de l’hébertisme en forêt où mes deux cascadeur.euse.s ont pu tenter quelques p’tits moves de parkour. Une fois la plage ouverte, nous ne nous sommes pas faits prier pour se saucer. Perso, j’ai adoré notre moment en famille sur l’eau en pédalo! C’était paisible, pas trop de courant et avons même pu arrêter de pédaler et se laisser doucement dériver question de profiter pleinement de la petite brise marine.

Tout juste avant de retourner à l’hôtel pour la nuit, nous avons fait un petit détour vers Ste-Mélanie pour profiter des champs de lavande en pleine floraison chez Jardins Arômes et Saveurs. Nous avons pris un moment pour humer le parfum enivrant de ces fleurs saisonnières et je me suis même acheté une eau de linge afin que chaque bout de tissus de ma maison sente la lavande.

Finalement, tant qu’à être sur la route, j’ai profité de mon passage dans Lanaudière pour visiter un resto que je zieute depuis un bout sur les réseaux sociaux. L’imposteur Resto-Traiteur Végé propose évidemment un menu 100% végétarien autant pour emporter que pour manger sur place dans le resto ou sur la terrasse. Comme les enfants étaient exténués, nous avons pris notre souper afin de le manger à l’hôtel et être tout près pour le dodo. Au menu: Bol Bouddha, salade de maïs, tomates et radis, wrap au tofu et légumes, ¨boudin¨blanc et patates et des churros en dessert. Je referais la route vers Ste-Julienne demain matin pour manger à L’imposteur!

Ce n’est qu’un au revoir!

Une bonne nuit de sommeil et hop sur le chemin du retour. Après avoir ramassé toutes nos choses, dit au revoir à la chambre et filmé un 360 de cette dernière, nous nous sommes dirigé.e.s vers St-Jean-de-Matha pour la toute dernière activité de notre séjour dans Lanaudière. Qui dit St-Jean-de-Matha dit évidemment Louis Cyr! Comme bien des gens, j’ai toujours Antoine Bertrand en tête quand on me parle du légendaire homme fort québécois mais la visite de sa maison a complètement changé ma perception. Ma plus grande n’est pas une grande fan des maisons anciennes ou de tout ce qui est antique alors quand je lui ai mentionné que nous allions passer la matinée dans une baraque datant du début des années 1900, elle n’était pas trop chaude à l’idée. Nous avons été accueilli.e.s par Benoit qui a pris soin de nous guider à travers l’ensemble de la maison de Louis Cyr, visite qui commença dans le salon avec un peu de réalité virtuelle en prime! Les enfants ont été tellement sollicité.e.s durant notre passage que ma plus grande a même oublié qu’elle ne trippait pas tant que ça au départ. Les connaissances de notre guide, les stations de réalité virtuelle, les activités intéractives pour les petit.e.s et le lègue de cet homme parti trop vite ont satisfait notre soif de tout savoir sur lui et sa famille. Une expérience sincèrement enrichissante que nous suggérons à tous.tes de vivre.

Nous ne pouvions quitter cette magnifique région gourmande sans manger une dernière crème glacée et celle-ci serait de la Cabane à sucre Côte-à-Joly située à deux pas de la Maison Louis-Cyr. Les p’tit.e.s ont pris respectivement une crème molle vanille-érable et un bol de crème molle vanille et petits fruits qu’iels ont dû manger à une vitesse grand v tellement le soleil nous chauffait la couenne. Après une autre petite heure de voiture, j’ai pris la sortie vers Mascouche pour aller me chercher un pogo végane à un de mes restos préférés Le Maskwa où le menu complet est végétalien. Même si les enfants venaient de déguster un délice glacé, iels ont tout de même pris des smoothies tellement ces derniers sont délicieux. Nous avons donc conclu notre court passage le ventre et la tête pleins à craquer de doux souvenirs.

Pour découvrir davantage d’activités à faire en famille cette année, je vous invite à visiter le site web de Tourisme Lanaudière, vous ne serez pas déçu.e.s.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site Web propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :