Trop malade pour travailler mais pas assez pour être vaccinée en priorité

J’ai réussi à avoir un rendez-vous pour ma première dose un peu plus tard aujourd’hui et c’est seulement parce que je suis employée d’un Centre de services scolaire. J’ai sauté de joie au moment où j’ai reçu la confirmation par courriel car, comme pour la plupart d’entre nous, j’attendais ce moment avec grande impatience. La partie ne sera certainement pas gagnée mais c’est du moins un petit pas de plus vers un retour à la vie en société et aux soirées spa avec mes amies.

Bored Beauty GIF by Juno Calypso - Find & Share on GIPHY

J’avais surtout hâte à ce moment car je fais partie de celles considérées comme à risque de complications liées au virus. Suite à un diagnostic d’une maladie autoimmune en 2005, je dois prendre des injections d’Humira (immunosuppresseur) aux deux semaines qui a comme mission d’abaisser mon système immunitaire afin de l’empêcher de s’attaquer à lui-même. Ainsi, mon corps combat difficilement les bibittes qui tentent d’y entrer. Comme nous sommes plusieurs Québécois à vivre avec une maladie chronique comme la mienne, nous sommes donc plusieurs à être retirés de notre milieu de travail surtout si ce dernier nous met à risque de contracter celui qui nous bousille l’existence depuis plus d’un an.

Je suis donc retirée de mon milieu de travail depuis le 1er juin 2020 comme je suis technicienne en éducation spécialisée dans une école spécialisée pour jeunes vivant avec un handicap. Je n’ai pas remis les pieds à mon école depuis le 13 mars et vous dire à quel point je m’ennuie de mes élèves et de mes collègues. À défaut de pouvoir côtoyer mon monde au quotidien, j’ai été réaffectée à l’école virtuelle qui est un service 100% en ligne mené de front par des enseignants et éducateurs retirés pour des élèves qui ne peuvent être en présentiel pour des raisons médicales. Il est évident que ce n’est pas une situation souhaitable que de passer ses journées en enseignement virtuel mais il faut ce qu’il faut pour que ces cocos accusent le moins de retard possible.

Bref, à l’annonce des vaccins, j’aurais pensé que nous, malades chroniques, aurions figuré un peu plus haut dans la liste mais bon… J’attendais donc impatiemment l’étape 8 qui me permettrait de souffler un peu et d’atténuer un brin mon hypochondrie mais je me suis encore mis un doigt dans l’oeil: je suis trop malade pour travailler mais pas assez pour être vaccinée en priorité. Thank God que je suis considérée une employée essentielle parce que j’aurais attendu encore quelques semaines avant de me faire piquer. C’est peut-être moi qui ne saisi pas bien mais il me semble que plus on se fait vacciner rapidement, plus vite on réintègre nos milieux respectifs, plus vite on participe activement à l’économie. J’ai la chance de travailler de la maison et de m’occuper l’esprit mais plusieurs sont retirés et confinés à la maison. On ne se cachera pas qu’on coûte cher en titi.

Make It Rain Money GIF - Find & Share on GIPHY

Ça fait plus d’un an qu’on me dit que je suis à risque, que je dois être doublement vigilante et que je ne peux exercer mon métier pour lequel j’ai été formée. Lorsqu’ils ont sorti la fameuse catégorie des malades chroniques, les larmes se sont mises à couler des mes yeux cernées en réalisant que j’avais été oubliée. Pas juste moi mais la grande majorité d’entre nous. On nous dit que le pharmacien pourrait nous aider. Erreur. On nous dit que notre médecin traitant peut nous vacciner. Erreur. Tout le monde se lance la balle et pendant ce temps, on est seuls comme des rats dans ce no man’s land sur lequel nous sommes isolés depuis des mois.

Je n’ai pas critiqué grand chose depuis le début parce que je comprends que la situation est exceptionnelle et que tout le monde tente de se garder la tête hors de l’eau. Mais là, j’ai atteint ma limite et après avoir entendu de (trop) nombreux témoignages de personnes dans la même situation que moi ce matin à la radio, je me devais de ventiler et de partager cette grande incohérence. J’ai attendu patiemment mon tour voyant défiler sous mes yeux bon nombre de jeunes personnes en santé tout sourire le bras un peu boursouflé mais il est grand temps d’ouvrir les valves et de permettre à tous ceux qui ont vécu la dernière année la peur au ventre à force de se faire marteler que celui dont je tairai le nom pourrait grandement les affecter.

Pour l’extrait: https://www.985fm.ca/audio/387804/plusieurs-parents-dadultes-pourtant-a-risques-de-complications-tentent-sans-succes-de-faire-vacciner-leurs-enfants

Je fais tout de même partie des chanceux qui auront accès à un vaccin bientôt et j’ose espérer que le tir sera rectifié rapidement parce que ça ne fait franchement aucun sens.

Virus Stay Home GIF by INTO ACTION - Find & Share on GIPHY

Pour consulter la liste des conditions pour les maladies chroniques: https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/deroulement-vaccination-contre-la-covid-19#c91972

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :