Je coupe, tu coupes, ils coupent

Il est 11:22 et je reviens tout juste du jour 1 de la séance d’affectations.

Pour ceux qui ne savent pas c’est quoi ; c’est un paquet de professionels de la Commission Scolaire qui se battent dans un auditorium pour avoir un maigre 20 heures par semaine. Bref, je reviens bredouille avec un extrêmement maigre rien fuck all pentoute. On s’attendait à vivre des coupures mais peut-être pas à ce point. On a manifesté, on a fait du piquetage, on a porté nos macarons, on a planté des pancartes mais ça n’a rien donné…évidemment. Est-ce qu’on aurait dû faire la grève, refuser de rentrer dans l’école, empêcher les élèves d’apprendre? Bin non, parce qu’on est trop zentils. Pendant ce temps-là on rit de nous autres. On se fait dire qu’on a pas le choix de prendre d’autres corps d’emplois que celui pour lequel on a étudié au risque de perdre son emploi. Ce qui nous impose par conséquent une baisse de salaire et de conditions de travail mais ça on s’en fout! On se fait annoncer qu’on peut supplanter un autre corps de métier SI on a une carte de premiers soins valide; chose qui aurait été lfun de savoir au début de l’été alors que tous connaissaient l’ampleur des coupures. On se fait baroueter à drette pis à gauche sans se soucier de nous pendant que NOUS on ne fait que se soucier des autres pendant toute l’année scolaire. On est là pour les élèves, on se donne corps et âme pour eux et ce qu’on a en retour c’est une bonne claque en pleine face de non-respect et de non-reconnaissance. Le plus abérant dans tout ça c’est que malgré le nombre incroyable d’abolitions de postes; il y a un nombre beaucoup trop élévé de gens en protection salariale qui, à cause de ces dites coupures, seront payés quand même 26h15 alors qu’ils n’en travailleront que 14h. Ou est la logique? Quand vous verrrez cette année les employés de soutien dans les écoles de vos enfants manifester dans les rues, sachez que ce n’est pas pour avoir un plus haut salaire ou même de meilleures conditions de travail, c’est tout simplement pour avoir un peu de respect et de reconnaissance pour le travail qu’ils font auprès de vos enfants, pour qu’on arrête de couper dans leurs heures mais qu’on leur demande de faire l’impossible avec un 10 heures par semaine. On en subit les contre-coups mais vos enfants sont ceux qui en sortiront perdants dans cette horrible situation. On est supposément supportés mais je peux vous dire que j’en doute réellement, on nous oublie car nous ne sommes que les éducateurs specialises, les éducateurs en service de garde, les préposés aux élèves handicapés et tous les autres intervenants qui gravitent autour de VOS enfants.

Steph

Technicienne en éducation spécialisée découragée par la situation

PS: Vous saurez que l’été, on est mis à pied, donc sur le chômage, donc une partie de l’été sans revenu alors que j’en vois un me sortir ça comme argument.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :