Vacances ou mise à pied? N’en soyez pas si jaloux.

Il y a déjà un p’tit moment que je travaille dans le réseau scolaire. Chaque été, je reçois toujours les mêmes commentaires sur ma « chance » d’avoir les étés de congés, d’être toujours en vacances quoi! « Vous êtes bien vous autres dans les écoles, deux semaines à Nowel, une semaine dans le sud en mars, une couple de jours à Pâques pis l’été au complet en vacances!». C’est sûr que vu de l’extérieur, nous avons la vie rêvée. Ce que cette personne ne sait pas c’est que je me croise les doigts à chaque année pour obtenir un poste de plus de 20 heures, que je dois compléter ma tâche avec les surveillances du dîner, que je dois cumuler les heures supplémentaires pour pouvoir couvrir ma semaine de relâche et que mon maigre salaire est réparti sur 10 mois et non 12 comme le prétend la rumeur.

Crédit : Romaneau/Pixabay

Eh oui, à chaque St-Jean, mon contrat se termine. Je me retrouve donc sans emploi pour la saison estivale. Cette année, puisque mon retour de congé de maternité a eu lieu le 18 avril, je n’ai pas travaillé assez de semaines pour avoir droit à l’assurance-emploi durant les deux mois qui viennent. Puisque je suis relativement prévoyante et que j’ai la chance que mon partenaire de vie aille un emploi stable, j’ai pu me mettre un peu de sous de côté pour survivre aux paiements qui continuent de passer dans mon compte malgré que l’argent y entre moins. J’aurai droit, à la fin du mois de juillet à un petit montant de vacances cumulées durant mon congé parental mais je ne sais pas encore combien alors plutôt difficile de prévoir mon budget en conséquence.

Pour celles qui ont droit au chômage, il n’est pas rare que quelques-unes reçoivent une lettre les invitant à assister à une rencontre en recherche d’emploi et de, par la suite, envoyer des preuves de curriculums vitae envoyés et de recherche active même en possédant une date de retour à la fin août. C’est le protocole qu’ils disent. Alors mes amies, sachez que je ne me prélasse pas dans une piscine de champagne en mangeant du foie gras à la cuillère durant mes  »vacances »! Je regarde les circulaires, je cherche les activités gratuites et je me soumets au camping pour avoir la chance de voyager avec ma famille mais de façon un peu plus économe. Je ne me plains pas du tout, loin de là, car j’adore mon métier. Il faut simplement comprendre toute la précarité qui vient avec. Pour l’instant, je suis sur la liste d’ancienneté, je suis dans l’incertitude totale jusqu’au 20 août, date fatidique à laquelle je connaîtrai ma tâche pour l’année qui vient alors que d’autres se feront bumper durant cette même séance, en n’oubliant pas celles qui attendront impatiemment l’appel des ressources humaines au début du mois de septembre. D’ici là, bonne mise à pied!

Crédit: Giphy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :