La Côte-Nord a conquis mon coeur (partie 2)

Après deux journées fort occupées à découvrir les plus beaux coins de la Côte-Nord, nous nous sommes dirigés vers Pointe-aux-Outardes pour y passer les deux prochaines nuits. J’allais enfin découvrir ce coin tant vanté par ma collègue de travail originaire de Baie-Comeau! Dès notre arrivée au Parc Nature de Pointe-aux-Outardes, nous savions instantanément que nous y passerions un incroyable séjour. Avant d’aller souper, nous avons déposé nos bagages dans le nichoir qui nous était attitré. Qu’est-ce qu’un nichoir? Imaginez-vous une cabane en bois, assez grande pour y loger toute la famille, décorée selon les plus beaux tableaux Pinterest et intelligemment organisée pour faciliter le séjour et la vie de tous les membres de la maisonnée. Le Parc compte 5 de ces nichoirs et vous vous devez de les découvrir. Ils sont tellement fabuleux que même la toilette sèche est attrayante avec sa grandeur et son odeur de cèdre. Situées en pleine nature, à quelques pas de la plage, ces p’tites cabanes de bois inspirées par les oiseaux du coin m’ont réellement impressionnée et je rêve d’y retourner!

Nous avions comme mission de goûter aux bières locales de la populaire Microbrasserie St-Pancrace et c’est exactement ce que nous avons fait. Au menu, tacos végétariens et bière au crabe. La crâââbe bitter est une des meilleures bières que j’ai bue. On me l’avait suggérée et j’étais un peu réticente face à ce breuvage dans lequel a macéré des carcasses de crabe. J’ai tenté de la trouver par la suite mais le stock était épuisé chez tous les marchands que j’ai contactés. J’aurais tellement aimé en ramener pour savourer un peu de la Côte-Nord chez nous tout au long de l’année. Le souper était délicieux, la bière était décadente et l’ambiance était très chaleureuse.

À notre retour au nichoir, les filles sont tombées dans les bras de Morphée sans broncher et je remercie l’air frais et les journées chargées! Mon mari et moi avons même pris le temps de nous balancer sur le balcon à l’abris des mouches affamées grâce au moustiquaire qui nous protégeait. Je vous le dis, tout était pensé! Bref, la nuit fût magique et les filles rêvent maintenant d’un lit superposé. Nous avons débuté notre journée avec une visite guidée des lieux avec la charmante Evelyne et sa douce Blanche. Ma plus grande a pu faire le parcours d’Alice à travers le site qui l’invitait à trouver des indices et à résoudre des énigmes tout au long de notre randonnée. Quelle bonne idée car elle se serait franchement tannée avant si ce n’était pas de cette aventure en forêt qui lui était proposée. Evelyne avait une réponse à toutes mes questions et Dieu sait que j’en avais plusieurs. Plus de 5 écosystèmes cohabitent dans le Parc Nature de Pointe-aux-Outardes et ces derniers sont grandement protégés par le site et les employés qui y travaillent. De la forêt aux pins rouges à l’hôtel des insectes en passant par la plage, il serait vraiment facile d’y passer plusieurs jours. Nous sommes littéralement tombés en amour avec ce lieu riche en humains, en nature et en culture. Le site tient également à rendre hommage à la communauté autochtone qui l’a longuement habitée. Pour ce faire, Wabush invite les gens à découvrir la culture des Innus en leur ouvrant la porte sur son héritage. De la traite des fourrures à la vie de famille, aucun détail ne lui échappe. Lors de votre passage au Parc Nature de Pointe-aux-Outardes, prenez du temps pour cette visite, vous n’en ressortirez que grandis!

Le temps a filé bien trop vite que nous avons dû interrompre notre visite pour nous rendre au très tendance resto Le Manoir du Café de Baie-Comeau. Un dîner éclair mais un café délectable que je ne suis pas prête d’oublier. Une belle petite place à découvrir et à chérir. Par la suite, nous nous sommes immiscés dans le monde des glaciers avec une expérience multimédia au Jardin des glaciers. Toute l’histoire derrière la fondation d’une grande partir de la région est vachement impressionnante. Notre plus jeune s’en contre-balançait malheureusement mais la visite a su piquer la curiosité de la plus grande. J’ai appris plusieurs faits intéressants et je continuerai d’approfondir mes connaissances car ce sont des notions qui m’étaient complètement inconnues. Dans un deuxième temps, la visite se poursuivait avec la découverte stupéfiante de la vallée des coquillages, lieu mythique de Baie-Comeau qui fait parler de lui partout à travers le monde. Les filles ont adoré leur passage et leur fouille archéologique parmi les millions de p’tits bouts de coquillages. Elles étaient en mission et nous ont même fait une crisette pour pouvoir y rester!

La deuxième nuit à notre nichoir fût aussi calme et relaxante que la première. C’est avec le coeur gros et la tête pleine de souvenirs que nous avons quitté la douce et accueillante Côte-Nord. Sur la route du retour, nous avons fait quelques arrêts nécessaires dont un à la boulangerie au P’tit Four de Forestville pour goûter au world famous « Ti-Gus » et pour acheter un pain de fesse pour la maison. Ensuite, nous avons fait une visite éclair à Portneuf-sur-mer pour y tremper nos pieds dans l’eau, admirer la vue du haut des marches et pour y rencontrer les parents de ma belle amie Marie-Josée. Franchement, notre séjour sur la Côte-Nord nous a ramené à l’essentiel. Nous avons jasé avec les gens de la région, nous avons mangé du beurre de chicoutés des délices de Michèle, joué dehors avec les enfants, bu de la bière au crâbe et admirer toute la beauté qui se présentait devant nous.

Ce fût un réel privilège d’avoir rencontré toutes ces belles personnes qui nous ont accueillis avec les bras grands ouverts comme si nous étions de la proche parenté. À bientôt bientôt!

Les commentaires sont fermés.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :