Pas de chicane dans mon jardin!

. Crédit: Kkosolov/Pixabay

La lumière, l’eau et l’engrais sont tous des éléments bien importants mais, planter ses végétaux au bon endroit ça peut nous économiser beaucoup de temps et bien des maux de tête. Tout comme les humains, les plantes ont leurs alliés et leurs ennemis. Certaines fines herbes vont repousser des insectes nuisibles au grand bénéfice de leurs voisines alors que d’autres plantes peuvent aussi nuire ou favoriser la croissance de celles qui se trouvent dans leur entourage. C’est valable pour tous les types de jardins, que ce soit une plate-bande ornementale ou un potager.

Bien sûr, reprenons le cas le plus populaire qui est celui du potager. S’attaquer à la pousse des fines herbes est une manière facile et rapide de s’initier au compagnonnage étant donné leur grande popularité dans nos jardins québécois.

L’ail, qui est planté tôt au printemps ou tard à l’automne, peut aussi être disposé dans les coins des carrés. Ainsi, le potager n’a aucune perte d’espace.

Pour ce qui est du famous basilic, c’est une herbe fort sympathique qui n’a pas vraiment d’ennemis. Elle va même aider à repousser pas mal d’insectes nuisibles qui risquent de s’attaquer à ses voisines comme la tomate.Cette dernière bénéficie grandement de la compagnie du basilic qui stimulera la production de fruits beaucoup plus savoureux .

Le fenouil, quant à lui, n’a pas beaucoup d’amis car il nuit à la croissance de la majorité des autre plantes potagères. Le genre d’herbe que nous ne voulons pas particulièrement dans notre équipe de ballon-chasseur mettons.

Le tableau ci-dessous peut vous aider à bien répartir vos variétés au potager.

(tableau instagram )

La liste de compagnonnage d’Agriculture urbaine Montréal est aussi un outil précieux et facile à utiliser. http://agriculturemontreal.com/compagnonnage.

Si tout cela semble compliqué à première vue, je vous suggère de placer d’abord les fines herbes au bon endroit et ainsi, éviter d’abord les associations indésirables. Vous aurez déjà beaucoup de succès avec cette première approche.

Anyways, dites-vous que c’est beaucoup moins stressant que de faire un plan de tables pour un mariage… Namaste!

Les commentaires sont fermés.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :